Lutherie roumaine

 (162)    (1)    0

Lutherie de l'est de l'Europe



Le lieu de production influe sur la qualité des instruments


On a été souvent questionné sur l'expertise des luthiers de l'est. Sur la lutherie roumaine

ou tchèque il a été dit: leur bois est bon et beau certes, mais quid de leur expérience avec le bois?


Le bois est un mode de vivre en Roumanie, la cohabitation avec la montagne et le bois est ancienne.

Les églises d’une verticalité remarquable en bois de Maramures, les maisons traditionnelles en bois

ainsi que les portes sculptées témoignent d’une familiarité avec le foret et ses produits.



Foires et concours internationaux


La lutherie roumaine à été constamment présente aux événements majeurs du monde de la

fabrication d'instruments à cordes et cela depuis des décennies.

Cette participation régulière à des foires comme la Musikmesse de Frankfurt am Main ou à Crémone,

montre une volonté d'intégration dans le milieu de la fabrication d'instruments. Ces places à vocation

commerciale sont aussi lieux d'échange du savoir-faire.


Générations successives de luthiers ont été ainsi connectés aux dernières nouveautés en domaine.


Perfectionnement des instruments et accessoires


Qu'elles soient techniques ou liés aux méthodes d’organiser la production, les ateliers ont intégré les innovation

des autres ainsi qu'ils ont proposé aux autres beaucoup de leurs idées, lorsqu'elles étaient pertinentes.


Je pense aux petites améliorations concernant les instruments et les accessoires.

Cela concerne les nouveaux matériaux comme les cordes de fixation des cordiers en kevlar, les épaulières

pour le violon déclinées en nombreuses variantes, les chevalets à hauteur ajustable, les piques

de violoncelle en carbone et beaucoup d’autres moins visibles.

Certaines compétences restent pour l’instant inégalées, par exemple des chevalets

de très bonne qualité français ou la mécanique fine de fixation des cordes de contrebasse allemande,

certains vernis italiens.


Luthiers connectés


Le thèse du luthier de l’est qui travaille dans son coin, coupé du monde n’est donc pas conforme

à la réalité. Cette école de lutherie a été toujours au courant sur la lutherie de l’ouest et du sud de l’Europe,

fait qui a permis une amélioration constante de leurs instruments.


 (162)    (1)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha